Deuxième vague d'expulsions en cours de puis ce matin sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes


#1

vidéo de Elise Lasseigne, pilote de projet du mouvement Colibris à Paris, que j’ai rencontré sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes lundi

Depuis la ZAD de NDDL, nous appelons à la mobilisation du peuple et à la responsabilité de ses représentants. Nous dénonçons l’usage disproportionné de grenades offensives et de gaz lacrymogènes qui ont déjà causé de nombreuses mutilations, blessures et traumatismes sur les humains qui défendent l’avenir en commun dans le bocage. Ces mêmes armes engendrent des pollutions des eaux, des dommages sur la faune et la flore et ont notamment déjà blessé et tué de nombreux animaux, batraciens, oiseaux, microfaune et animaux domestiques. Nous souhaitons rappeler l’article 2 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen: « Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression». D’autre part, comme cité dans la lettre ouverte à Emmanuel Macron de 14 parlementaires Européens en soutien à la ZAD, nous rappelons au respect de la Charte des droits fondamentaux de l’Union Européenne et la démilitarisation de la ZAD, condition préalable à la reprise d’un dialogue serein et la recherche d’une solution pacifiée et écologiquement soutenable face à l’urgence environnementale et sociale. Nous demandons l’arrêt immédiat des violences, de revenir sur l’ultimatum afin d’étudier le projet collectif de la ZAD, celle-ci proposant un modèle de société novateur, ambitieux et soutenable.


#2

rendez-vous est pris tout les soirs devant la préfecture à Blois à 18h tant que les expulsions ne s’arrêtent pas
info sur le blog du comité NDDL41: http://nddl41.overblog.com/
les infos de la Zad: https://zad.nadir.org/
Reporterre.net fait un super suivi heure par heure sur ce que s’y passe: https://reporterre.net/Sur-la-Zad-de-Notre-Dame-des-Landes-la-destruction-des-cabanes-a-commence